Sélectionner une page

L’origine du nom

Le nom de la société vient de François Mansart (1598-1666), architecte du Roi de France. Il est considéré comme le principal précurseur de l’architecture classique en France. Il était doté d’un esprit solide et d’une imagination féconde.

Le principal caractère de l’architecture de Mansart est la noblesse et la majesté. Son profil avait de la précision et de la correction, et personne n’avait mieux conçu que lui la distribution générale d’un plan.

Le nom de François Mansart est passé dans le langage courant avec ce qu’on appelle aujourd’hui une mansarde, ou comble à la Mansart, qui est un comble brisé dont chaque versant a deux pentes, le brisis et le terrasson, articulés par la ligne de bris. C’est cependant Pierre Lescot qui construisit le premier toit brisé en 1546 au Palais du Louvre.

François Mansart est crédité de nombreuses réalisations majeures, comme le château de Montrouge, la surélévation de l’hôtel Carnavalet, l’aile Gaston d’Orléans du château de Blois qui servira de modèle pour le Palais du Luxembourg, le château de Chambord, le château de Maisons-Lafitte, reconnu comme le chef d’oeuvre de Mansart et un modèle d’architecture classique, copié dans toute l’Europe.

 

Le dirigeant

La société Mansart S.A. a été fondée par Hervé Lancelin qui la dirige toujours.

Formé au Collège Saint-Martin de France à Pontoise, puis au Lycée Henri IV à Paris, il complète ses études par un DEUG en Sciences Economiques, un Master en Informatique de Gestion et un DESS en Affaires Internationales (Master 212) à l’Université Paris-Dauphine.

Il a commencé sa carrière au Siège des Nations-Unis à New-York en 1991. Puis il a passé deux ans à Berlin où il a travaillé comme coopérant à l’Ambassade de France peu après la chute du mur. De retour en France au milieu des années 1990, il fonde l’une des premières startups internet de France. Cette société se spécialise dans la sécurisation des paiements en ligne, à l’époque où tout était gratuit sur internet, et apporte un service de paiement innovant aux commerçants désireux de se lancer dans la vente sur internet. La société deviendra au début des années 2000 un des leaders en Europe du paiement sécurisé en ligne, et deviendra un concurrent sérieux de sociétés américaines cotées au NASDAQ.

En près de 30 ans de carrière, Hervé Lancelin a dirigé de nombreuses entreprises dans différents secteurs. Sa spécialité professionnelle tourne autour des nouvelles technologies et de l’internet. Son savoir-faire et son excellente connaissance du secteur font de lui un interlocuteur apprécié dont les conseils en stratégie sont très recherchés.

A titre personnel, Hervé Lancelin est passionné par l’art contemporain et l’art brut et il est devenu en 30 ans un collectionneur d’art réputé en Europe. Son profil Instagram dédié à l’art est suivi par des milliers de personnes. On retrouve régulièrement des oeuvres de sa collection personnelle prêtées à de nombreux musées dans le monde, dont le Centre Pompidou à Paris. Il est le fondateur du musée « La Pinacothèque » au Grand-Duché de Luxembourg et tente de contribuer par la voie culturelle au « Nation Branding » visant à mieux faire connaître le Grand-Duché de Luxembourg, pays où il réside. En 2019, la Fondation Maeght à Saint-Paul-de-Vence l’invite à être le Commissaire d’Exposition du peintre Ra’anan Levy. Hervé Lancelin est un défenseur de la francophonie et soutient les actions culturelles de l’Institut Français du Luxembourg par le biais de l’Association Victor Hugo, reconnue d’utilité publique, dont il est administrateur.

Hervé Lancelin est aussi le propriétaire et le Président du Comité National Miss & Mister Luxembourg fondé en 1927, qui fait aujourd’hui partie du patrimoine populaire national. Son comité envoie les représentants nationaux du Grand-Duché de Luxembourg aux élections internationales de Miss World et de Mr World.

Hervé Lancelin se passionne aussi pour la philosophie, l’architecture et les grilles de Sudoku.

Il est marié et père de deux enfants.